Netteté, profondeur de champ, cadrage, lumière et attitude du modèle. La réussite d’un portrait repose sur de nombreux critères que nous vous proposons d’explorer ensemble.

Au delà de la représentation visuelle d’un individu, le portrait est un moyen de communication et une discipline artistique avec laquelle il est possible d’aborder de multiples thématiques comme l’identité, les émotions ou la culture. De ce fait, il existe pléthore de manières d’aborder le portrait en photographie, à condition de respecter certaines règles.

Tout d’abord, celle de l’émotion et du message que l’on souhaite transmettre. Un portrait se devant de décrire la personnalité du sujet, le premier poin t consiste à s’interroger sur ce que l’on veut montrer. Souhaitez-vous décrire cette personne dans son environnement et faire ce que l’on nomme un « portrait en situation » ou attirer le regard sur une partie spécifique de son anatomie par exemple ? Les mains d’un travailleur en disent parfois plus long qu’un portrait en pied...

Cette réflexion peut amener à privilégier un cadrage plutôt qu’un autre. Portrait en pied pour inclure le sujet dans son ensemble, plan américain consistant à cadrer à mi-cuisse, plan taille juste au dessous de la taille, plan buste juste sous la poitrine, plan serré ou très serré sont autant d’appellations utilisées pour décrire ces différents cadrages sachant que quel que soit votre choix, il faudra faire attention à ne pas couper de manière disgracieuse un pied, un bras, une oreille, etc.

En fonction du cadrage désiré, il convient de privilégier un objectif dont la focale sera plus ou moins longue pour se tenir à bonne distance du sujet et éviter les déformations de perspectives

Netteté et profondeur de champ

Si votre portrait se veut descriptif, le premier critère essentiel consiste à assurer une bonne netteté à votre image en employant un temps de pose suffisamment bref. La valeur appropriée dépendra de la focale de votre objectif - plus elle est longue plus le temps d’exposition doit être court - et des conditions dans lesquelles vous photographiez votre sujet. Si ce dernier est en mouvement, le temps de pose devra être plus court que si votre sujet est immobile devant l’appareil. Suivant que vous souhaitez décrire avec précision l’environnement de votre sujet ou concentrer l’attention sur une zone en particulier, vou s devrez également choisir une valeur d’ouverture du diaphragme appropriée à la profondeur de champ que vous désirez

Le plus souvent, on conseille en portrait d’utiliser une grande ouverture de diaphragme pour que la faible profondeur de champ focalise l’attention sur le sujet et fasse disparaître l’environnement dans un flou plus ou moins prononcé. Mais bien évidemment ce n ’est qu’une règle parmi d’autres et en matière de créativité, tout est permis. De ce choix du temps de pose et de l’ouverture appropriés à l’esthétique de votre photo dépendra alors la bonne valeur de sensibilité pour une exposition correcte
Bien évidemment, il est ensuite indispensable d’opérer une mise au point précise sur la zone que l’on souhaite voir nette sur l’image. Si vous avez choisi d’inclure le visage de votre modèle dans le cadre, songez que c’est généralement par le regard que passent les émotions. L’oeil est donc la zone à privilégier pour réaliser la mise au point. Vous pouvez le faire en d éplaçant le collimate autofocus sur cette zone et en activant éventuellement le mode de suivi sujet si votre modèle est en mouvement ou en sélectionnant le mode de détection automatique des yeux si votre appareil en est équipé.

Pose et lumière

La lumière est à la base de toute photographie et le portrait n’y fait pas exception. En intérieur, il peut être judicieux d’approcher votre sujet d’une fenêtre pour qu’il profite d’une plus grande quantité de lumière. Si vous photographiez en lumière naturelle, pensez que le soleil de face va éblouir votre modèle qui peinera à garder les yeux ouvert quand le soleil placé sur l ’arrière va créer un contre-jour. Une bonne exposition sera plus complexe et le recours au flash parfois nécessaire. Une lumière de côté soulignera les volumes.

Reste enfin un point essentiel : la pose et l’attitude de votre modèle. À moins de privilégier un portrait sur le vif réalisé sans que votre sujet ne s’en aperçoive, pensez à diriger votre modèle avec des indications claires et précises, parlez-lui pour le mettre à l’aise et n’hésitez pas à faire des essais successifs avec des poses différentes jusqu’à ce que soient réunis tous les ingrédients d’un portrait qui témoigne d’une émotion
Photographie portrait d'une jeune fille
X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter