Nombreuses sont les personnes qui utilisent à tort le terme de résolution pour parler de la définition des images numériques et qui peinent à bien comprendre ce qui se cache derrière chacun de ces termes. Explications.

Avant toute chose, rappelons ce qu’est une photo numérique : un ensemble de points, carrés, ordonnancés dans une matrice. Chaque point constitue le plus petit élément de l’image et se caractérise par une valeur de densité et de couleur. C’est ce que l’on appelle pixel, contraction des termes picture et elements, éléments de l’image. Pour vous rendre compte de cette caractéristique, il suffit de zoomer et zoomer encore à l’écran, jusqu’à ce qu’apparaisse la structure de votre photo. Vous verrez que chaque pixel est un aplat de couleur.


La taille des images se nomme définition


Le nombre de pixels qui composent une photo numérique a donc une incidence directe sur sa capacité à retranscrire les détails. Songez pour cela à la photo d’un visage. Si elle ne comporte que vingt pixels par exemple, vous ne distinguerez certainement pas les cils de l’œil : un pixel seulement décrira le nez, un autre l’œil, deux ou trois la bouche, etc. à la manière d’une mosaïque. Alors que si ce visage est décrit grâce à plusieurs millions de pixels, la structure de l’image ne sera plus visible et les détails pourront être tellement fins que l’on comptera les cils ou que l’on verra les nuances de l’iris. C’est à cela que correspond la définition des photos numérique : le nombre total de pixels qui la composent. Les fabricants communiquent toujours sur cette grandeur pour décrire la taille des photos produites avec leur appareil - 24 millions de pixels, 36 Mpx, 50 Mpx, etc. - quand les logiciels affichent cette définition sous la forme d’un produit, le nombre de pixels en longueur multiplié par le nombre de pixels en largeur – 6000 x 4000 pixels pour une photo de 24 Mpx au rapport 3/2 , etc. Les deux méthodes reviennent au même et la définition de l’image indique bien sa taille en nombre total de pixels. La taille du fichier informatique dépend, elle, de la définition des images mais aussi de la manière avec laquelle est codé chaque pixel et de l’algorithme de compression utilisé. On parle alors de « poids de fichier » que l’on exprime en octets, kilooctets Ko, mégaoctets Mo, etc.


La résolution dépend du périphérique


Si la taille d’une photo numérique correspond à sa définition, elle peut en revanche prendre différentes dimensions physiques suivant le périphérique utilisé pour l’afficher ou l’imprimer. C’est là qu’intervient la notion de résolution. Elle exprime la capacité du périphérique à reproduire de très fins détails, en affichant ou non beaucoup de pixels par unité de surface. Cette résolution s’exprime en dpi, dot per inch, soit points par pouce ou pixel par pouce, sachant qu’un pouce vaut 2,54 cm. Si une imprimante possède une résolution de 300 dpi, elle pourra imprimer au maximum 300 pixels sur un pouce et proposera un rendu plus fin que si sa résolution n’est que de 100 dpi. Dans ce second cas, la structure de l’image pourrait même être visible à l’oeil et donc disgracieuse. La résolution du périphérique influe donc sur la finesse des détails que l’on observe et sur la taille réelle que pourra faire une image. Car si on prend l’exemple d’une photo de 6000 x 4000 pixels imprimées en 300 dpi. Puisqu’il faut 300 pixels pour chaque pouce, le tirage mesurera 6000/300 = 20 pouces de long au maximum. Si la photo est imprimée à 200 dpi, le tirage pourra faire jusqu’à 6000/200 = 30 pouces. Les détails du tirage seront moins fins mais il pourra être plus grand.


Le rééchantillonnage


Demander à quelqu’un de réaliser une photo en 6000 x 4000 pixels à 300 dpi n’a donc aucun sens car l’image n’a pas de résolution. Elle n’a qu’une définition exprimée en pixels. D’ailleurs, si vous modifiez la valeur de résolution dans un logiciel sans toucher aux autre paramètres, vous verrez que la définition d’image ne change pas et que son poids de fichier non plus : la photo n’est pas modifiée. Si les logiciels proposent un réglage de résolution, c’est uniquement pour vous éviter de faire de fastidieux calculs et pour vous proposer, plutôt que de modifier la définition des images, d’indiquer la dimension du tirage que vous voulez faire, en centimètres par exemple, et sa résolution. Pour que ces réglages modifient le fichier, il faut alors cocher la case « rééchantillonner ». C’est elle qui indique que vous acceptez de supprimer ou d’ajouter par interpolation des pixels à votre photo. Vous en modifiez alors la définition et le poids de fichier.

X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter