Les outils et les techniques évoluent, sans oublier qu’au fur et à mesure du temps, les attentes des clients peuvent elles aussi changer. Pour toutes ces raisons, se former, même lorsque l’on exerce déjà dans le même domaine d’activité, est important.

Se former à la capture en vidéo ou au montage, parfaire ses connaissances dans l’utilisation de la lumière, apprendre à piloter un drone, enrichir ses compétences dans une discipline spécifique de la photographie, gagner du temps en editing, améliorer ses retouches, appréhender l’intelligence artificielle, mieux communiquer sur son entreprise et développer son activité,... les raisons de se former sont nombreuses et ne sont pas toujours synonymes de reconversion professionnelle ou de formations longues et diplômantes. Photographe professionnel, imaginez que quel que soit votre statut, vous avez déjà cotis é pour votre formation et n’en profitez peut-être même pas. Alors que les formations dispensées par des professionnels font gagner un temps précieux dans l’apprentissage de nouvelles méthodes et dans le développement d’une entreprise. Si tout le monde dispose d’aides à la formation, du statut de chacun dépend les organismes auxquels s’adresser.

 

Du salarié à l’indépendant

Si vous êtes salarié, il est fort probable que l’on vous ait déjà relancé à plusieurs reprises pour utiliser vos « droits CPF ». Ils correspondent à la somme des cotisations versées régulièrement par votre employeur sur votre compte personnel de formation. Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez en connaître le montant en créant votre compte sur www.moncompteformation.gouv.fr. Ces crédits se cumulent jusqu’à un plafond de 5 000 € et sont utilisables à tout moment jusqu’à votre départ à la retraite. Les démarches pour en profiter se font directement depuis ce site.

Si vous êtes indépendant, que vous êtes enregistré comme entreprise ou microentreprise et que vous disposez d’un Siret, vous cotisez également à la formation professionnelle par le biais de vos versements à l’Urssaf. Parmi les documents accessibles en vous connectant à votre compte, vous trouverez chaque année votre attestation de contribution formation professionnelle sur laquelle figure le montant total de vos cotisations et l’organisme auquel vous devez vous adresser pour en bénéficier. Il peut s’agir d’un OPCO, Opérateur de compétences, ou d’un FAF, Fonds d’Assurance Formation, comme le FAFCEA si vous êtes chef d’entreprise artisanale ou encore le FIF-PL, Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux, si vous vous êtes déclaré comme tel. Il est d’a illeurs question depuis un moment d’une fusion entre ces deux organismes. Les aides à la formation varient suivant l’organisme avec une constante : elles ne sont valables qu’une seule année et ne se cumulent pas. Il est donc important de s’y référer régulièrement et d’en profiter tant qu’il en est encore temps.

Si vous êtes photographe auteur, déclaré comme tel auprès de la Sécurité sociale des artistes auteurs et que vous cotisez à l’Urssaf Limousin, vous disposez également d’une aide financière à la form ation professionnelle par le biais de l’AFDAS (Assurance Formation Des Activités du Spectacle), OPCO des secteurs de la culture, des industries créatives, des médias, de la communication, des télécommunications, du sport, du tourisme, des loisirs et du div ertissement. Pour profiter de votre droit à la formation, il faut justifier de recettes s’élevant au minimum à 6 990 € cumulés sur les trois dernières années ou à 10 485 € sur les cinq dernières années, hors année en cours. Ces conditions donnent accès à u n budget annuel de formation de 5 600 € HT. Les demandes s’effectuent directement auprès de l’Afdas.

Pour bien choisir

Le secteur de la formation professionnelle s’est beaucoup transformé ces dernières années de manière à apporter plus de garanties et de clarté dans l’offre existante. Pour bénéficier de fonds 

publics et des aides apportés par les différents organismes collecteurs, les centres de formation comme les formateurs indépendants doivent répondre à un cahier des charges précis leur permettant de bénéficier de la certification Qualiopi. Pour trouver la formation qui vous convient, des listes sont mises à disposition par certains organismes de financements. Les fédérations de photographes comme l’UPP, la FFPMI ou la FNP, présentes sur le Salon de la Photo, peuvent vous renseigner et vous accompagner dans les démarches, tout comme les organismes de formation eux-mêmes dont certains sont aussi présents sur le salon. 
Formations professionnelles : l'opcommerce, FAFCEA, AFDAS,...
X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter