Ali Mahdavi

Ali Mahdavi

Glamour à corps perdu

Ali Mahdavi est un artiste pluriel, plasticien, photographe, directeur artistique et réalisateur fasciné par le culte de la beauté, le corps de l’homme et ses détournements. Né à Téhéran en 1974, il fuit l’Iran avec sa famille à l’âge de 7 ans. À Paris, il s’oriente vers des études d’art, à l’Ecole Boulle, puis s’ouvre à la mode, en intégrant l’Ecole Duperré. Il est d’abord styliste au studio de création de Thierry Mugler avant d'intégrer les Beaux-Arts de Paris, dont il sortira diplômé avec les félicitations du jury.

Suite à une exposition de son travail de plasticien et de photographe à la Galerie 213, Ali Mahdavi est repéré par l’univers de la mode et commence à shooter pour des magazines prestigieux. S’ensuivent des campagnes de publicité pour de grandes marques comme Cartier, Cointreau, Dom Pérignon, ou encore Christian Louboutin. Il réalise également de nombreux portraits de personnalités de la mode et du cinéma et s’impose rapidement comme « l’ambassadeur du glamour », jouant avec la lumière pour magnifier et révéler une beauté exubérante et mystérieuse, très inspirée par l’éclat hollywoodien des années 30, 40 et 50. Dans cette continuité, il devient directeur artistique du Crazy Horse Paris, où il met en scène, avec le chorégraphe Philippe Decouflé, la revue Désirs.

Parallèlement, il poursuit ses recherches artistiques personnelles autour des rapports de l’homme à la beauté, à son corps et à ses limites, ceci en explorant pleinement ses propres contradictions. Il crée ainsi des images intemporelles qui font appel aux thèmes récurrents de l’inconscient collectif que sont la beauté, le désir et la mort.