Jean-Claude Gautrand

L'assassinat de Baltard 1971 © Jean-Claude Gautrand

Jean-Claude Gautrand est né en 1932 dans le Pas-de-Calais. Il est photographe, journaliste, écrivain et historien de la photographie français.En tant que photographe, on lui doit en particulier L'Assassinat de Baltard (1972) et Les Forteresses du dérisoire (Le Murde l'Atlantique ou la grande illusion) (1977). En tant qu'auteur et historien de la photographie, des monographies sur Paris et sur les photographes Brassaï, Robert Doisneau et Willy Ronis. Jean-Claude Gautrand s'intéresse dès 1945 à la photographie, année où il saisit ses premiers clichés avec un petit Superfex.

En 1956, il adhère au photo-club des PTT et découvre l'oeuvre de Otto Steinert (Subjektive Fotografie). En 1963, année de sa première exposition, il fonde le Groupe Gamma avec deux amis afin de réagir contre le conformisme pictural. Il cofonde le groupe d'avant-garde Libre Expression avec Jean Dieuzaide, Riehl, Georges Guilpin, André Bilet, André Senil, etc.

Il adhère en 1964 au Club des 30 x 40 dont il deviendra le vice président. Il publie son premier livre en 1968. Il est conseiller culturel et artistique en 1972 pour la photographie du Festival international d'art contemporain de Royan puis, en 1974, commissaire de l’exposition Filleuls et parrains aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles, dont il deviendra en 1976 membre du conseil d'administration.

En 1977, il fait partie de l'équipe rédactrice de l’encyclopédie Prisma. En 1978, il est membre du conseil artistique et du conseil d’administration de la Fondation Nationale de la Photographie à Lyon.
En 1984, il est Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.
De 1984 à 2006, Il est secrétaire général du prix Nadar.
Entre 1993 et 2004, il est membre des conseils d'administration du Centre régional de la photographie Nord Pas-de-Calais et du Patrimoine photographique. En 2004 Jean-Claude Gautrand est membre fondateur de l’Association du Jeu de Paume.

Personnalité reconnue dans le monde de la photographie, il figure ou est cité dans de nombreux ouvrages tels Histoire de la photographie française de Claude Nori, le Who’s Who, l'Encyclopédie internationale des photographes et Contemporary Photographers.

Depuis 1967, il est exposé dans les galeries et musées de France et d’Europe et ses photographies sont présentes dans de nombreux musées, galeries et collections privées internationaux. Plusieurs ouvrages ont été consacrés à ses photographies dont Les murs de 1968, Les Forteresses du dérisoire ou encore Le Pavillon Baltard, de Paris à Nogent.