Brice Portolano

Arctic Love, 2016 © Brice Portolano

Né à Paris en 1991, Brice Portolano est un photographe français qui travaille sur la relation entre l'Homme et la nature.

En 2016, il finalise un projet documentaire entamé 3 ans plus tôt à sa sortie des Gobelins et qui vise à documenter le retour de l’Homme à la nature dans le monde occidental. À cette occasion il réalise sa 5e exposition solo à Paris.
En 2016, il est l’un des photographes de l’exposition « Six regards en quête de paysage »au Salon de la Photo et à la galerie Fisheye de l’exposition "On the Road".

Brice Portolano travaille sur la relation entre l’Homme et la nature. Né à Paris en 1991, il grandit dans le sud de la France avant d’étudier à Paris à l’école des Gobelins. Son parcours est rythmé par de nombreux voyages dans des zones reculées et peu habitées, notamment en Alaska, au Canada, en Laponie et en Sibérie Orientale. En 2013, il entame un travail documentaire à long terme sur le retour de l’Homme à la nature qu’il expose à Paris lors d’une exposition solo en septembre 2016. Il rejoint le studio Hans Lucas en 2015 et publie régulièrement son travail en presse, notamment dans GEO Magazine, National Geographic, National Geographic Traveler, The Daily Mail UK, STERN, L’OBS, Le Monde, Les Échos, Phosphore, VSD, et Fisheye Magazine.

Début 2016, Brice part en Laponie pour photographier le quotidien de Tinja, 32 ans, qui vit en pleine nature à 290 kilomètres de la grande ville la plus proche. Elle élève des chiens de traîneau avec Alex, son compagnon qui est musher professionnel.

« Au cours des deux semaines passées en sa compagnie, j’ai partagé leur mode de vie dans une cabane sans eau courante ni électricité, découvrant la vie du Grand Nord par des températures frôlant les -40 °C. Ce reportage fait partie des photos qui seront projetées lors d'une rencontre qui prendra place au Salon de la Photo le 09 Novembre 2017. »