Bertrand Desprez

Bertrand Desprez

Publié le par Thierry Combe - mis à jour le

Né en 1963 à Douai, Bertrand Desprez vit à Paris.
Il est membre de l’Agence VU’.
C’est à travers la photographie qu’il réconcilie deux aspirations radicalement opposées qui l’habitent : d’un côté, une envie de liberté et de solitude sans entrave, de l’autre, le besoin d’un ancrage, d’une rive rassurante. À côté de ses collaborations permanentes avec la presse, il développe des projets personnels qui explorent des sujets non conventionnels mais significatifs de questionnements sur la société.
Après ses premières images personnelles sur la scène jazz des années 80, il se fait reconnaître par son travail, largement primé, publié et exposé, sur les adolescents en France. Pour quelques étoiles est une enquête visuelle qu’il a traitée en noir et blanc, avec élégance et pudeur, dans des instantanés discrets conservant les traces de moments ordinaires et non spectaculaires qui, rassemblés, dressent le portrait fragile et sensible d’une génération.
Au Japon, un glissement se produit. C’est l’arrivée de la couleur, d’une candeur nouvelle, d’images portées par la découverte d’une culture autre, qui aboutira à la série Les Quatre saisons, ensemble subtil et dénué d’exotisme.
La série AO BA, la feuille bleue, réalisée également au Japon, lui permet de déployer simultanément une approche documentaire et conceptuelle du paysage. S’y mêlent, en effet, les codes de l’art conceptuel (déclinaison sérielle d’un motif) et une lecture transversale du corps social (cette bâche bleue est communément utilisée par l’ensemble de la population à des fins diverses, pique-nique, tapis de prière, bâche de chantier…).
Homanimus s’inscrit dans la continuité de cette recherche. Cette fois, le motif en est l’animalité, ou plutôt la vision ethnocentrée que nous en avons depuis nos environnements urbains contemporains.
Cette recherche permanente du paysage et le questionnement de la place de l’homme en son sein, tantôt absente, tantôt destructrice, continue de nourrir le travail de Bertrand Desprez.
Dernièrement, Bertrand Desprez répond régulièrement à des commandes « corporate » et de la presse.