Alexis Pichot

Publié le par Thierry Combe - mis à jour le

Ayant d’abord fait carrière comme décorateur d’intérieur Alexis Pichot à débuté en 2011 ses expérimentations lumineuses avec une première série La révolution parisienne, enflammant matériaux et mobilier urbain et saisissant grâce à la photographie l’éphémère mise en mouvement de ces objets. « Écrire la lumière » en cette définition étymologique de la photographie réside l’essence même du travail d’Alexis Pichot qui interroge les liens entre photographie, peinture et performance. Les photographies d’Alexis Pichot hypnotisent comme le mouvement des flammes, comme la contemplation d’un feu et sont source d’interaction émotionnelle. Au travers de ses images il nous propose un temps de méditation et de réflexion sur l’action de l’homme et de l’artiste dans son environnement en perpétuelle mutation. Pendant un court instant la ville s’embrase, l’architecture s’illumine et ce travail devient un instant de poésie visuelle au sein d’une société de plus en plus virtuelle et connectée.