Le Salon de la Photo,
partenaire du Mois de la Photo

Laurent BAILLET

Laurent BAILLET

Laurent BAILLET

Réalisée dans différentes mégapoles asiatiques, la série « Mass Culture » de Laurent Baillet questionne la modernité au XXIe siècle. Quelle place pour l’individu dans le flux continu de la vie urbaine ? Réduits à l’état de traces grâce au jeu des poses longues, les hommes et les femmes qui marchent dans les rues de ces mégapoles asiatiques n’ont plus d’identité. Ils forment une masse informe. Seules parties nettes, les architectures contemporaines affichent leur domination sur l’homme qui les a pourtant créées. Car si Laurent Baillet a posé son objectif dans les endroits les plus actifs et les plus modernes de la planète, c’est pour nous inviter à réfléchir aux conséquences de la consommation de masse et de la globalisation du monde. Entre attrait et peur, l’univers qu’il décrit est, dans tous les cas, fascinant. 

Portrait de l'artiste

Né en 1978, Laurent Baillet débute sa carrière dans le monde de l’entreprise avant de décider, en 2010, de se consacrer à la photographie. Depuis, il alterne travail personnel et commandes de studio. Depuis 2012, il se concentre sur son travail artistique et est parallèlement photographe pour d’autres artistes comme le Chinois Liu Bolin (“l’homme caméléon”) pour lequel il travaille régulièrement depuis deux ans, principalement en Europe. 
Intéressé par la peinture et la photographie des XXe et XXIe siècles, Laurent Baillet est sensible aux questions inhérentes au medium photographie. La société contemporaine, la place de l’individu dans la ville, le rapport au religieux et à la consommation sont au centre de son travail. Laurent Baillet utilise la photographie pour saisir la réalité comme base d'un commentaire social. 

Découvrez les autres lauréats des Zooms 2015 du Salon de la Photo 2015

Votez pour les lauréats des Zooms 2015 du Salon de la Photo 2015