Le Salon de la Photo,
partenaire du Mois de la Photo

Théo Gosselin

©Theo Gosselin (4)

THÉO GOSSELIN 

"Un road-trip aux Etats-Unis, une bande de potes extravagants et souvent nus, des tatouages, des bières, des jolies filles souvent nues elles aussi et de grands espaces. Son premier livre a été épuisé en quelques jours, il réalise des campagnes pour des magazines de mode et ses photographies s’affichent dans le métro parisien. Mais pourquoi Théo Gosselin serait-il un photographe émergent ? Parce qu’il a 23 ans. Parce qu’encore l’année dernière il ne savait rien sur les Rencontres d’Arles, Visa pour l’Image, Paris Photo ou le Salon de la photo. Théo Gosselin s’est forgé sa notoriété sans nous, sans les rédactions des magazines de photo et les curateurs d’exposition. Il était connu par des milliers de personnes quand nous l’avons découvert. Ses admirateurs sont à son image : branchés, barbus, amoureux des States, hippies tendance hipster. Des midinettes, des cow-boys, des ados pas vraiment rebelles, des rockeurs, des skateurs, des rêveurs aiment avec frénésie les photographies qu’il poste sur sa page Facebook et son Tumblr. La rédaction de Fisheye a rejoint cette joyeuse cohorte. Non pas pour truster les fans de Théo mais pour faire partie du voyage et prendre du plaisir. Le jeune homme débarque souvent à la rédaction pour nous montrer ses nouvelles images. Parfois il écoute notre avis, parfois il s’en fout. Il a toujours un pote ou une copine photographe à nous présenter et nous hallucinons souvent de la qualité de leur boulot. Théo Gosselin trace sa route. Etre à ses côtés, le soutenir et faire un peu partie de sa tribu nous fait un bien fou. Et nous pousse à rester naïf, sentimental et libre."

Jessica Lamacque
Rédactrice en chef Fisheye Magazine

 

Portrait de l'Artiste

Né près du Havre en 1990, Théo a grandi avec la mer, la forêt, et le son des guitares électriques. Passionné de dessin, de musique et de cinéma, il commence la photographie vers 2007, et celle-ci est vite devenue son quotidien. Théo Gosselin capture la vie de sa génération, ses aventures, les bons et mauvais moments. Il photographie ses amis plutôt que des modèles. Éternel voyageur, il essaie de trouver la paix sur la route, en Europe et aux Etats-Unis et partage son mode de vie avec les gens qu’il aime. Sa vérité est dans les grands espaces, et dans le coeur des personnages rencontrés tout au long de la route.